Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Effet indirect de l’épidémie EBOLA en Afrique : l'augmentation des cas de paludisme.

Publié par Michael NGUYEN HUU sur 24 Juin 2015, 11:18am

Catégories : #risques sanitaires

Photo d'une patiente atteinte d'EBOLA (source: CNN)

Photo d'une patiente atteinte d'EBOLA (source: CNN)

Source : Paris AFP (24/06/2015)

 

Selon des travaux de modélisation publiés en avril 2015 dans la revue The Lancet, le paludisme aurait fait 11 000 morts supplémentaires en Guinée, Sierra Leone et Libéria. Par ailleurs, 3 900 autres décès ont été attribués aux ruptures d'approvisionnement en moustiquaires dans ces mêmes pays.

L'épidémie a touché le personnel soignant, conduisant à la fermeture de certains centres, tandis que les centres ouverts ont été désertés par les autres malades par crainte d'une contamination d’EBOLA. En effet, dans les régions touchées par l'épidémie Ebola, le nombre total des soignants a baissé d'un quart en 2014 tandis que le nombre de ceux qui s'occupent du paludisme est tombé à moins de la moitié. Le nombre des patients recevant des traitements antipaludéens oraux a alors baissé de 24% pendant l'épidémie Ebola en 2014, par rapport à 2013.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents