Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Connaître la classification des remèdes et des ordonnances en médecine chinoise

Publié par Michael NGUYEN HUU sur 8 Novembre 2015, 21:40pm

Catégories : #culture de la vitalité

Photo d'une ordonnance médicale (source: pharmacie thezan)

Photo d'une ordonnance médicale (source: pharmacie thezan)

- Selon la priorité de l'effet recherché, les remèdes sont classés en 4 catégories:

=> Remède souverain (jun): remède principal qui traite la maladie.

=> Remède ministre (chen): remède qui potentialise l'action de la plante principale.

=> Remède conseiller (zuo): remède qui permet de réduire les effets secondaires et diminuer la toxicité de la drogue principale.

=> Remède ambassadeur (shi): remède qui joue le rôle de second auxiliaire et canalise l'effet dans le méridien cible.

 

- Selon le but recherché, la prescription répondra à l'une des "sept ordonnances traditionnelles":

=> ordonnance majeure - Da Fang

=> ordonnance mineure - Xiao Fang

=> ordonnance lente - Huang Fang

=> ordonnance rapide - Ji Fang

=> ordonnance impaire - Qi Fang

=> ordonnance paire - Qu Fang

=> ordonnance complexe - Fu Fang

 

- L'ordonnance majeure

Lorsque les pervers sont abondants, il est nécessaire d'exercer une action forte pour les éliminer en ayant recours à la grande ordonnance.

 

- L'ordonnance mineure

Lorsque les pervers sont superficiels ou peu abondants leur élimination nécessite une ordonnance plus légère

 

- L'ordonnance lente

Devant une symptomatologie chronique ou de vide, en l'absence de signe d'urgence, ce type d'ordonnance permet d'obtenir des effets modérés à long terme.

 

- L'ordonnance rapide

C'est une ordonnance d'urgence

 

- L'ordonnance impaire

Cette ordonnance s'emploie lorsque l'étiologie est univoque

 

- L'ordonnance paire

Lorsque deux étiologies s'intriguent, il faut prescrire 2 remèdes souverains

 

- L'ordonnance complexe

Devant une symptomatologie complexe qui fait intervenir plusieurs mécanismes pathogéniques, la prescription doit prendre en compte chacun d'entre eux.

 

- La prescription impaire Yang traite les symptômes Yin, de l'intérieur

=> convient aux maladies facilement accessibles

- La prescription paire Yin traite les symptômes Yang, de l'extérieur

=> convient aux maladies moins accessibles

- L'ordonnance majeure s'adresse aux dérèglements très profonds

- L'ordonnance mineure est employée dans les affections superficielles

 

- doses fortes, drogues peu nombreuses

- doses faibles, drogues nombreuses

- le traitement lent s'attaque au tronc, à l'origine

- le traitement rapide s'attaque aux branches, aux manifestations.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents