Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Connaître les liens entre macrocosme et microcosme en médecine chinoise

Publié par Michael NGUYEN HUU sur 21 Novembre 2015, 22:30pm

Catégories : #culture de la vitalité

Image du lien entre l'homme et l'univers (source: over-blog)

Image du lien entre l'homme et l'univers (source: over-blog)

Source : magazine Chine Plus, « santé, les secrets de la médecine chinoise »

 

Le ciel a 4 saisons et 5 mouvements pour engendrer, faire croître, recueillir et thésauriser, pour produire le froid, le chaud, le sec, l’humide et le vent. L’homme à 5 organes et par transformation 5 souffles pour engendrer les émotions.

La pensée chinoise envisage l’homme comme un écosystème en relation avec l’ordre du monde et le corps comme un microcosme où tous les organes interagissent. Rien ne sépare corps et psychisme, et les organes sont appréhendés, non d’un point de vue anatomique, mais dans l’intégralité de leurs fonctions psycho-physiologiques.

Ainsi comprend-t-on le foie lorsqu’on comprend ce qu’est le souffle « bois » et lorsque l’on parle « foie » (élan vital printanier qui pousse la nature à s’extérioriser), on décrit en réalité l’ensemble du « système foie » avec ses correspondances (organe, entrailles, fonctions physiologiques, émotions, terrain subtil, partie du corps, liquides organiques, mouvements atmosphériques, saveur, odeur, pouls…), tous étant animés du même souffle. On décrit aussi ses interrelations, en cascade selon les lois d’engendrement et de contrôle, des cinq mouvements : le rein nourrit le foie qui nourrit le cœur… contrôlé par l’eau, qui empêche ses débordements…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents