Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Connaître quelques caractéristiques de la phytothérapie tibétaine

Publié par Michael NGUYEN HUU sur 4 Novembre 2015, 21:38pm

Catégories : #culture de la vitalité

Photo de l'himalaya (source: desirdevasion)

Photo de l'himalaya (source: desirdevasion)

Dans sa formule, un remède comporte 80% de composants ciblant un trouble spécifique, et 20% servant à cibler les effets secondaires.

Les plantes de haute altitude ont une potentialité froide. Pour atténuer leurs effets et les rendre biocompatibles pour le système digestif, ces plantes doivent être soigneusement lavées après la cueillette. Puis elles sont mises à sécher à l'ombre afin de développer leur potentialité froide. Elles sont ensuite utilisées dans des remèdes pour combattre des maladies dites de nature chaude.

Les plantes médicinales provenant de régions moins élevées ont une potentialité chaude et sont prescrites pour des malades qui souffrent d'hypothermie. Elles doivent sécher en plein soleil.

Les fruits doivent être cueillis à la fin du printemps lorsqu'ils sont bien mûrs tandis que les feuilles doivent être récoltées pendant la saison des pluies. Les racines doivent être déterrées à l'automne ou lorsque les parties aériennes ont fané et que leurs vertus curatives se sont transmises aux racines.

Selon l'altitude à laquelle elle pousse, une même variété peut présenter des propriétés médicinales différentes. Certains remèdes peuvent être prescrits régulièrement à titre préventif. Ils permettent de préserver l'équilibre des 5 éléments et des 7 substrats corporels (nutriments essentiels, sang, tissus musculaires, tissus graisseux, os moelle et fluide reproducteur).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents