Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Comprendre que le processus du vieillissement s’accompagne d’une chute de la production d’hormones dans le corps

Publié par Michael NGUYEN HUU sur 2 Avril 2016, 12:43pm

Catégories : #culture de la vitalité

Photo d'un corps humain (source: canalblog)

Photo d'un corps humain (source: canalblog)

Source : extraits du livre « La bonne pratique des 5 tibétains » de Jean-Louis Abrassart

 

Les hormones, substances sécrétées par des glandes endocrines et véhiculées dans tout notre corps par le sang, sont bien connues pour leur action sur la croissance, le métabolisme et la sexualité. Le processus du vieillissement s’accompagne aussi d’une chute de la production d’hormones dans le corps, en particulier des stéroïdes, de l’hormone de croissance et de la mélatonine. Cette chute s’accélère avec l’âge : après 30 ans nous perdons environ 15% de nos hormones tous les 10 ans. La régulation de la production hormonale est complexe : elle met essentiellement en jeu l’hypophyse et l’hypothalamus, deux glandes au cœur de notre cerveau, mais elle fait aussi intervenir la thyroïdes et les surrénales.

  • L’hypothalamus à la base du cerveau est le chef d’orchestre du système hormonal. Il régule la faim, la soif et la température du corps, et intervient dans les mécanismes émotionnels. Il communique avec l’hypophyse, son second, qui produit l’hormone de croissance, active les éliminations et régule la tension sanguine.
  • Le rôle de l’épiphyse au centre du cerveau reste encore mal connu mais on sait qu’elle régule les rythmes chronobiologiques du corps, en particulier le sommeil grâce à la mélatonine qui joue aussi un rôle protecteur pour nos cellules.
  • La thyroïde dans la gorge est en charge de la nutrition et du développement des tissus. Elle est fortement impliquée dans le vieillissement car elle stimule le métabolisme, en particulier l’assimilation et l’oxygénation du sang, deux fonctions essentielles pour la longévité. Elle a de plus une grande influence sur le moral en régulant le stress et les émotions.
  • Les surrénales situées au-dessus des reins sécrètent d’une part l’adrénaline qui mobilise le corps pour l’action et d’autre part les stéroîdes – dont la DHEA synthétisée à partir du cholestérol – qui contrôlent le métabolisme des sucres et des sels minéraux ainsi que l’activité sexuelle.
  • Le thymus est une glande situé dans le thorax fortement impliquée dans la croissance de l’enfant et dans le développement du système immunitaire. Il se développe jusqu’à l’adolescence pour s’atrophier ensuite avec l’âge. Il n’est plus identifiable après 35 ans.
  • En plus de la production d’enzymes digestifs, le pancréas proche de l’estomac produit deux hormones, le glucagon et l’insuline, qui régularisent le taux de sucre dans le sang. C’est un organe qui a une double fonction et il peut être aussi classé dans les glandes endocrines.

 

La prise inconsidéré d’hormones pour combattre le vieillissement n’est pas sans risque, ni effets secondaires. Vous pouvez avoir des effets analogues en stimulant le processus naturels du corps par des exercices.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents