Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Connaître la classification des polluants dans les logements

Publié par Michael NGUYEN HUU sur 5 Avril 2016, 13:09pm

Catégories : #risques sanitaires

Photo d'un appartement (source: casatypik)

Photo d'un appartement (source: casatypik)

Source : OQAI

Lien : http://www.oqai.fr/ObsAirInt.aspx?idarchitecture=182&item=297&indice=3

 

15 substances sont « Hautement Prioritaires » (Groupe A : indice de hiérarchisation (IH) ≥ 15) : formaldéhyde, benzène, monoxyde de carbone, di-2-éthylhexylphtalate (DEHP), acroléine, plomb, acétaldéhyde, PM10 et PM2,5, cadmium, arsenic, benzo[a]pyrène, benzo[a]anthracène, 1,4-dichlorobenzène et chloroforme.

 

44 substances sont « Très Prioritaires » (Groupe B : IH ≥ 10) : déchlorane, chrome, fluorène, pyrène, tétrachloroéthylène, trichloroéthylène, furfural, pentachlorophénol, cuivre, éthylbenzène, dioxyde d'azote, antimoine, mercure, styrène, toluène, d-limonène, chlore, hydrocarbures aromatiques polycycliques (mélange exprimé en équivalent toxique de BaP), phosphore, di-méthylphtalate, alcanes chaînes chlorées en C10-13, mélange de PCB, barium, béryllium, cobalt, nickel, vanadium, benzo[b]fluoranthène, benzo[k]fluoranthène, chrysène, dibenzo[a,h]anthracène, indeno[1,2,3-cd]pyrène, éthanol, di(2-éthylhexyl)adipate, manganèse, mercure, anthracène, fluoranthène, phénanthrène, chlorométhane, propionaldehyde, méthyl-t-butyl éther, dibromochlorométhane, bromoforme.

 

Une grande partie des polluants est classée dans la catégorie des « Prioritaires » (Groupe C : IH ≥ 5), soit 28 %. 292 substances sont ainsi répertoriées.

Une majorité des polluants (66 %), soit 675 substances ont un indice de hiérarchisation strictement inférieur à 5. Parmi elles :

8 substances sont « Non Prioritaires » car elles disposent de suffisamment de données toxicologiques et d’exposition pour être classées comme telles ;

667 substances sont « Inclassables » car elles disposent de données toxicologiques et/ou d’exposition insuffisantes pour être hiérarchisées avec suffisamment de robustesse.

Au bilan, pour les logements, 359 substances ou mélanges de substances sont classées.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents