Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Comprendre les risques sanitaires liés aux particules fines

Publié par Michael NGUYEN HUU sur 13 Mai 2016, 10:05am

Catégories : #risques sanitaires

Photo de pollution aux particules fines (source: le monde)

Photo de pollution aux particules fines (source: le monde)

Source : extraits de la fiche Afsset « Environnement domestique »

 

Les particules en suspension ou les matières particulaires sont un polluant atmosphérique correspondant à un mélange complexe de substances organiques et minérales en suspension dans l’air, sous forme solide et/ou liquide. Ces particules sont de taille, de composition et d’origine diverses. Leur taille (et donc leur poids) détermine largement leur devenir. Par convention, on appelle PM 10 (Particulate Matter) les particules de diamètre aérodynamique moyen inférieur à 10 µm, et PM 2,5 les particules fines inférieures à 2,5µm. Les particules ayant un diamètre encore plus petit sont dites ultrafines. Plus les particules sont petites, plus elles peuvent pénétrer profondément dans les voies respiratoires, ce qui augmente les risques d’effets nocifs. Les particules proviennent de sources diverses, intérieures -tabagisme, activités de cuisine, nettoyage, etc.- et extérieures telles que le trafic routier. L’évaluation des données réalisée en 2004 par l’OMS permet de tirer les conclusions suivantes :

  • la présence de particules accroît le risque de mortalité due à des maladies respiratoires chez les bébés de moins de 12 mois, a un effet néfaste sur le taux de développement des fonctions pulmonaires, aggrave l’asthme et provoque d’autres symptômes des voies respiratoires telles que la toux et la bronchite chez les enfants ;
  • les PM 2,5 ont un effet particulièrement nuisible sur la santé dans la mesure où elles sont à l’origine d’un développement de la mortalité due aux maladies cardiovasculaires et respiratoires et au cancer des poumons;
  • les PM10 ont un impact sur la morbidité respiratoire.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents