Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Comprendre que la médecine tibétaine a pour but d’harmoniser les principes somatiques déséquilibrés

Publié par Michael NGUYEN HUU sur 1 Mai 2016, 12:49pm

Catégories : #culture de la vitalité

Image de moines tibétains (source: viesaineetzen)

Image de moines tibétains (source: viesaineetzen)

En Médecine Tibétaine, le but essentiel du traitement consiste à harmoniser les principes somatiques déséquilibrés. Le médecin tibétain pose donc tout d'abord des questions sur le comportement et l'alimentation du patient. Ses propositions quant à une éventuelle adaptation du comportement ou un changement de régime sont un élément important du traitement. Après l'interrogatoire, le médecin approfondit sa première impression en établissant un diagnostic par la langue et un diagnostic par l'urine. Il établit un diagnostic spécifique relatif à l'état énergétique général du patient et à l'état des différents organes en tâtant le pouls.

Dans la conception médicale tibétaine, de nombreuses maladies sont dues à des erreurs alimentaires ou à un mode de vie erroné. Une adaptation de l'alimentation et du comportement constitue par conséquent le premier pas thérapeutique.

Les médicaments sont prescrits lorsque le changement de comportement à lui seul ne suffit pas pour obtenir une amélioration de l'état du malade. En règle générale, les médicaments tibétains sont des mélanges composés essentiellement de substances végétales. On y trouve cependant aussi des constituants animaux et minéraux. Leur efficacité repose sur une combinaison de substances associées selon un système déterminé qui exclut les effets indésirables dans la mesure du possible.

Le traitement a pour but de rétablir l'équilibre des éléments au sein du système humain en combattant la maladie à la racine. Le goût sert aux médecins tibétains à évaluer la qualité et l'efficacité d'une plante médicinale, puisque c'est le goût qui permet d'identifier les éléments contenus dans un médicament donné. En Médecine Tibétaine, le goût joue un rôle capital, il fait partie intégrante de l'action thérapeutique. On distingue six propriétés gustatives (le sucré, l'acide, le salé, l'amer, l'épicé, l'âpre) qui se trouvent dans la nature combinées de diverses manières. C'est la raison pour laquelle les médicaments tibétains et les mélanges tibétains de plantes à infusion ont la plupart du temps un goût marqué.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents