Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Connaître la synthèse en Français du rapport de l'OMS-Europe sur l'habitat et la santé « Environmental burden of disease associated with inadequate housing »

Publié par Michael NGUYEN HUU sur 23 Mai 2016, 10:45am

Catégories : #risques sanitaires

Photos d'immeubles (source: yimg)

Photos d'immeubles (source: yimg)

Source: Organisation mondiale de la santé

Lien: http://www.euro.who.int/fr/publications/abstracts/environmental-burden-of-disease-associated-with-inadequate-housing.-summary-report

 

Bien que les conditions de logement soient connues pour influencer la santé, peu d'études ont été faites pour analyser leurs ampleurs. L'objectif du rapport de l'OMS est d'évaluer l'ampleur des impacts liés à l'habitat sur la santé.

Il y a de plus en plus de preuves qu'un logement dégradé affecte négativement la santé des occupants. L'OMS distingue dans le logement quatre dimensions interdépendantes:

  • l'état de dégradation du bâti,
  • les conditions socioéconomiques des occupants,
  • les conditions socioéconomiques du quartier,
  • l'environnement social et les infrastructures du quartier.

Chacune de ces quatre dimensions est susceptible d'avoir une influence direct ou indirect sur la santé physique, mentale et sociale.

 

L'humidité intérieure et de la moisissure et l'apparition d'asthme chez les enfants

Une des maladies infantiles chroniques les plus importantes dans les pays développés est l'asthme. Une proportion considérable des cas d'asthme infantile est attribuable à l'exposition à l'humidité intérieure et à la moisissure. A partir de la base de données de 45 pays de la Région européenne, Jaakkola, Haverinen-Shaughnessy, Douwes et Nevalainena estiment que 0,07 décès liés à l'asthme pour 100 000 enfants par an sont associés à l'exposition à l'humidité dans les habitations, et que 0,06 décès pour 100 000 enfants par an sont associés à l'exposition aux moisissures.  Réduire l'exposition à l'humidité et aux moisissures serait extrêmement bénéfique pour la santé publique et permettrait de prévenir ou de réduire une grande partie de l'asthme chez les adolescents et les adultes.

 

Les conditions de logement et les accidents domestiques

Il y a de nombreux désordres dans le logement qui augmentent la probabilité et la gravité des accidents domestiques. Les blessures peuvent être diverses, allant de simples coupures ou de contusions relativement mineures à la paralysie, et même jusqu'à la mort. Ils peuvent aussi inclure les brûlures et les noyades. Les causes incluent les glissades, les chutes, les collisions, le mauvais éclairage. En utilisant les données pour l'ensemble de la Région européenne de l'OMS, Keall, Ormandy et Baker ont évalué que 7500 morts étaient attribuables à un manque de gardes corps aux fenêtres et à l'absence de détecteurs de fumée.

 

Surpeuplement des ménages et la tuberculose

Si une personne infectée est présente dans le logement, l'infection se propage facilement lorsque ce logement est surpeuplé.  La tuberculose associée au surpeuplement des logements dans la zone B  et C de l'Europe est évaluée à l'origine de 0,6 décès pour 100 000 habitants (soit un total de 15 525 cas de tuberculose et 2559 décès).

 

Froid intérieur et de la mortalité

Les décès dus aux maladies cardio-vasculaires sont directement liés à l'exposition à de faibles températures intérieures pendant de longues périodes. Il semble que 50-70% des décès en excès d'hiver sont attribués à des maladies cardio-vasculaires, et 15 à 33% à des maladies respiratoires. Rudge estime que, chaque année, 38 200 décès excédentaires en hiver dans 11 pays européens sont liés à de basses températures à l'intérieur, ce qui représente 12,8 décès en excès pour 100 000 habitants en raison du froid intérieur. Les basses températures à l'intérieur des logements sont le résultat combiné de l'inefficacité énergétique de l'habitation (mauvaise isolation thermique et / ou chauffage inefficace ou inappropriée), le statut social ou économique du ménage et le coût de l'énergie. Les nouveaux logements doivent être construits pour répondre aux normes d'efficacité énergétique avec une aération adéquate.

 

Bruit de la circulation et la cardiopathie ischémique

Le bruit est un facteur de stress qui produit des conséquences à la fois physiques et psychologiques, avec des effets néfastes sur le système nerveux, les systèmes gastro-intestinaux et cardiovasculaires. Babisch et Kim ont essayé de quantifier la cardiopathie ischémique résultant d'une exposition chronique au bruit du trafic routier en Allemagne. Ils estiment que 4,8 infarctus du myocarde et 30,1 cas de maladies cardiovasculaires ischémiques pour 100 000 habitants sont causés par le bruit du trafic.

 

Radon dans la maison et le cancer du poumon

Zeeb montre que le nombre de décès par an attribuables à l'exposition au radon en France, Allemagne et Suisse est respectivement de 1234, 1896 et 231 (2.1-3.2 décès pour 100 000 habitants). Les concentrations en radon sont inégalement réparties sur les territoires. Tous les nouveaux logements doivent être conçus et construits de manière à éviter le stockage du radon, et les mesures de ventilation doivent être effectuées dans les maisons existantes dans les zones ayant des niveaux élevés de radon.

 

Fumée résidentielle secondaire

Les dommages de tabagisme sur la santé du fumeur sont bien établis. Depuis les années 1970, il a été démontré que l'exposition à la fumée de tabac secondaire affecte également les non-fumeurs par le biais d'infections respiratoires et d'asthme chez les enfants et le cancer du poumon et les maladies coronariennes chez les adultes. Au total, Jaakkol évalue le nombre de décès à 80,7 pour 100 000 habitants, provoquant un total de 64 700 décès par an. Comme le tabagisme et l'exposition à la fumée secondaire ne sont pas attribuables à la construction ou à l'entretien du logement, ce risque pour la santé ne peut pas seulement être résolu avec des actions sur le logement.

 

Effets sur la santé de plomb dans le logement

La preuve du lien entre la santé et le plomb dans le logement est bien établie. Même à faible niveau d'exposition au plomb, on observe des effets cognitifs, sur le développement du cerveau, comportementaux, des effets cardio-vasculaires. Des niveaux d'exposition élevés en plomb peuvent entraîner une intoxication aiguë. L'association entre le saturnisme infantile et le plomb de la poussière, dans la peinture et dans l'eau potable, est maintenant bien établie. L'exposition au plomb dans le logement dans la Région européenne est évalué à au moins 694 par an (79,2 pour 100 000 habitants).

 

Intoxication au monoxyde de carbone des ménages

Kales, l'islam et Kim montrent que l'intoxication au monoxyde de carbone est une cause majeure d'intoxication liée à la combustion de combustibles comme le gaz et les combustibles solides. L'exposition au monoxyde de carbone dans les milieux intérieurs peut rapidement atteindre des niveaux mortels, mais les données fiables sur l'exposition domestique sont rares. Kales et ses collègues estiment que, dans la sous-région A de l'Europe, il y a entre 114 et 1545 personnes souffrant de séquelles neurologiques retardés ou persistante dû au monoxyde de carbone, ce qui correspond à  0,03-0,4 cas pour 100 000 habitants.

 

Symptômes de formaldéhyde et des voies respiratoires chez les enfants

Parce que les concentrations intérieures de formaldéhyde sont mal caractérisées en Europe, Gilbert et Guay ont essayé de montrer que l'exposition au formaldéhyde à l'intérieur du logement  augmente la prévalence des symptômes des maladies respiratoires chez les enfants. Ils estiment que le formaldéhyde est responsable de 1% du symptôme de respiration sifflante chez les enfants. Le formaldéhyde est couramment utilisé dans les adhésifs et des nombreux produits en bois aggloméré et autres matériaux de construction, et pourrait être mieux réglementés et contrôlés. Les niveaux élevés à l'intérieur du logement sont également associés à un apport insuffisant d'air.

 

Fumée de combustibles solides

L'utilisation de combustibles solides dans des feux ouverts, des fourneaux mal ventilés et des fours dans des logements mal aérés, produit des concentrations élevées de polluants atmosphériques comme les particules et le monoxyde de carbone. Ces polluants sont responsables des maladies pulmonaires chroniques obstructives, du cancer du poumon chez les adultes et de la pneumonie chez les enfants.  Desai, Rehfuess, Mehta et Smith ont évalué pour la sous région B et C de l'Europe que 14 280 décès par an sont liés à l'exposition aux polluants intérieurs résultant de l'utilisation de combustibles solides. L'impact le plus important de la santé est rapporté pour les infections aiguës des voies respiratoires chez les enfants de moins de 5 ans, qui sont estimés à 16,7 décès pour 100 000 enfants par an.

 

La qualité du logement et la santé mentale

Evans examine les preuves de la relation entre la qualité du logement et la santé mentale. Un logement inadéquat est stressant à plusieurs égards: les préoccupations au sujet des dangers et de la sécurité, des soucis financiers concernant les paiements hypothécaires ou le loyer, les préoccupations au sujet des coûts de l'entretien et les factures. La conception de certains types de logements (comme immeubles de grande hauteur) peut encourager l'isolement social. Bien qu'il soit improbable que seul le logement va être à l'origine de graves troubles mentaux, il peut induire un stress chronique avec des symptômes d'anxiété, de dépression, d'hostilité et de frustration. Une mauvaise qualité du logement est souvent associée à la pauvreté, et ces deux facteurs sont liés au stress mental.

 

Amélioration du logement et de leurs effets sur la santé

La pauvreté, la dégradation du logement et le mauvais état de santé sont généralement liés, ce qui signifie qu'il est difficile de mesurer l'amélioration de l'état de santé lorsqu'on améliore seulement les conditions de logement. Thomson a évalué l'impact sanitaire de l'amélioration de l'efficacité énergétique sur des quartiers, montrant que diverses interventions ont eu un impact positif sur la santé.

 

Le coût économique de l'habitat insalubre

Nicol, Roys, Davidson, Ormandy ont tenté de quantifier le coût annuel des conditions de logements dégradés pour le secteur de la santé. En Angleterre, ce coût est estimé à au moins £ 600 millions (environ € 717 millions) par an. Ce coût pour le secteur de la santé est estimé à environ 40% du coût total pour la société.

 

Zone A : Andorre, Autriche, Belgique, Croatie, Chypre, République tchèque, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Islande, Irlande, Israël, Italie, Luxembourg, Malte, Monaco, Pays-Bas, Norvège, Portugal, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse, Saint marin, Royaume-Uni.

Zone B : Albanie, Arménie, Azerbaïdjan, Bosnie Herzégovine, Bulgarie, Géorgie, Kirghizstan, Montenegro, Pologne, Roumanie, Serbie, Slovénie, Tadjikistan, république de Yougoslavie, Macédoine, Turquie, Turkménistan, Ouzbékistan.

Zone C : Biélorussie, Estonie, Hongrie, Kazakhstan, Lettonie, Lituanie, Moldavie, Russie, Ukraine.

 

exposition conséquence sur la santé relation risque-exposition fraction du risque attribuable excès de risque
moisissure asthme chez les enfants RR=2,4 12,30% 45 pays de la région Europe: 83 morts (0,06 pour 100 000 personnes) et 55 842 DALYs (40 pour 100 000 années)
humidité asthme chez les enfants RR=2,2 15,30% 45 pays de la région Europe: 103 morts (0,07 pour 100 000 personnes) et 69 462 DALYs (50 pour 100 000 années)
manque de protection aux fenêtres décès résultant de blessure chez les enfants RR=2 33 – 47% région européenne: 10 morts ( 0,007 pour 100 000 individus) et 3 310 DALYs (2 pour 100 000 années)
manque de détecteurs de fumée décès résultant de blessure (tout âge) RR=2 2 – 50% Région européenne: 7 523 morts (0,9 pour 100 000 individus) et 197 565 DALYs (22,4 pour 100 000 années)
Surpopulation tuberculose RR=1,5 4,80% Zone euro B et euro C: 15 351 cas (3,3 pour 100 000 individus), 3 518 morts (0,8 pour 100 000 individus) et 81 210 DALYs (17,6 pour 100 000 années)
Froid intérieur excès de morts pendant l'hiver une augmentation de mortalité de 0,15% par degré 30,00% 11 pays eurpéens: 38 203 morts en excès pendant l'hiver (12,8 pour 100 000 individus)
Le bruit de la circulation cardiopathie ischémique dont l'infarctus du myocarde RR=1,17 pour 10 dB(A) 2,90% Allemagne: 3 900 infarctus du myocarde (4,8 pour 100 000 individus), 24 700 cas de cardiopathie ischémique (30,1 pour 100 000 infividus) et 25 300 DALY's (30,8 pour 100 000 années)
la radon cancer des poumons RR=1,08 pour 100 Bq/m3 2-12% France: 1 234 morts (2,1 pour 100 000 individus), Allemagne: 1 896 morts (2,3 pour 100 000 individus), Suisse: 231 morts (3,2 pour 100 000 individus)
la fumée de tabac résidentielle infections respiratoires basses, asthme, maladie cardiaque et cancer des poumons risque estimé= [1,2 – 2], OR= 4,4 fraction du risque attribuable estimée = [0,6% - 23%] région européenne: 64 700 morts (7,3 pour 100 000 individus) et 713 000 DALYs (80,7 pour 100 000 années)
le plomb retard mental, maladies cardiovasculaires, problèmes comportementaux taux de létalité: 3% 66,00% région eurpéenne: 694 980 DALYs (79,2 pour 100 000 années)
Le monoxyde de carbone maux de tête, nausée, insuffisance cardiovasculaire, crise, coma, perte de conscience, mort incidence des effets neurologiques: 3-40% 50 – 64% zone euro A: 114 – 1545 cas atteintes d'effets neurologiques (0,03 – 0,4 pour 100 000 individus) et 114+- 97 morts (0,3 +- 0,02 pour 100 000 individus)
formaldéhyde symptômes respiratoires bas chez l'enfant OR=1,4 3,70% Zone euro A: 0,3% - 0,6% de respiration sifflante chez les enfants
utilisation de matériaux de combustion solides Infection respiratoire basse aigüe, maladie pulmonaire obstructive chronique, cancer des poumons RR=1,5 – 3,2 6 – 15% région européenne: 8 490 morts par infection respiratoire aigüe chez les enfants inférieurs à 5 ans (16,7 pour 100 000 individus), 293 600 DALYs pour les infections respiratoires chez les enfants inférieurs à 5 ans (577 pour 100 000 individus), 5 800 mort
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents