Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Comprendre que le fait d’assumer et de transformer la souffrance des autres, dissipe notre propre souffrance

Publié par Michael NGUYEN HUU sur 26 Juin 2016, 12:50pm

Catégories : #culture de la vitalité

Photo d'un bonzai (source: koalol)

Photo d'un bonzai (source: koalol)

Extraits du livre « l’art de la méditation » de Matthieu RICARD

 

Nous penserons peut-être que nous avons déjà assez de problèmes, et que c’est trop demander que d’alourdir davantage notre fardeau en prenant sur nous la souffrance d’autrui. C’est pourtant tout le contraire qui se produit. L’expérience montre que lorsque nous assumons, transformons et dissolvons mentalement la souffrance des autres par la compassion, non seulement cela n’augmente pas notre propre souffrance, mais au contraire celle-ci s’en trouve dissipée. La raison en est que l’amour altruiste et la compassion sont les antidotes les plus puissants à nos propres tourments. C’est donc une situation où tout le monde est gagnant. En revanche, la contemplation égocentrique de nos propres douleurs, renforcée par la constante rengaine du « moi, moi, moi » qui résonne en nous, mine notre vaillance et ne fait qu’accroître notre détresse. En faisant éclater la carapace de l’égocentrisme, la contemplation altruiste de la souffrance des autres décuple au contraire notre courage.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents