Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Connaître le seuil sanitaire des moisissures dans l’habitat

Publié par Risque Sanitaire France sur 24 Août 2016, 09:07am

Catégories : #risques sanitaires

Photo de moisissures (source: le figaro)

Photo de moisissures (source: le figaro)

Source : extraits du rapport d’expertise collective de l’Agence National de Sécurité Sanitaire (ANSES), intitulé « moisissures dans le bâti », avril 2016

 

Il n’est pas possible en l’état actuel des connaissances de définir un seuil sanitaire en dessous duquel aucun effet sur la santé n’est attendu pour la population générale. En effet, d’une part il existe une grande diversité d’indicateurs d’exposition mis en relation avec la survenue d’effets avec des résultats contradictoires, et d’autre part les mécanismes d’action mis en jeu et les sensibilités sous-jacentes des individus dans le cas des symptômes respiratoires (notamment le terrain immuno-allergique) sont complexes à appréhender.

Cependant, des seuils d'action sont proposés par les experts suite à une évaluation de la contamination fongique de l'habitat.

 

1/ Concernant l’évaluation des surfaces de la contamination fongique, des experts suggèrent les modalités suivantes:

  • < 0,2 m² (équivalent à 3 feuilles A4) : niveau faible de contamination - nettoyage par le particulier sauf pour les personnes atteintes de pathologies respiratoires chroniques et immunodéprimées (étude de cohorte mettant en évidence une augmentation du risque d’asthme pour ce 3ème niveau de classification);
  • 0,2 – 3 m² : niveau moyen de contamination pour lequel une intervention de remédiation est nécessaire, de préférence par un professionnel du bâtiment;  
  • > 3 m² – critère d’insalubrité : niveau élevé de contamination.

 

2/ Concernant l’évaluation de la concentration en flore fongique dans l’air, des experts suggèrent les modalités suivantes:

  • les concentrations en flore fongique supérieures à 1000 UFC.m3, mesurées dans les environnements intérieurs par impaction et culture, sont considérées comme anormalement élevées et une recherche des causes ainsi qu’une intervention par un professionnel labélisé pour la remédiation est alors recommandée. Ce niveau de concentration est issu de la compilation des données de la littérature et correspond à la valeur du 95ème percentile des niveaux moyens mesurés dans des logements et établissements recevant du public. Cette valeur n’est pas un seuil sanitaire, et des concentrations inférieures peuvent être à l’origine de pathologies ou de symptômes.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents