Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Comprendre que selon la médecine tibétaine pour que le patient guérisse, il faut qu’il souhaite guérir et qu’il prenne des remèdes qui équilibrent son état psychique à son corps physique

Publié par Risque Sanitaire France sur 16 Septembre 2016, 15:55pm

Catégories : #culture de la vitalité

Photo d'un moine tibétain (source: http://s2.lemde.fr/image/2012/11/15/534x267/1791311_3_9077_un-moine-bouddhiste-tibetain-a-tongren-le_4b06e7a4bd6231b676bd05edfdff4a84.jpg)

Photo d'un moine tibétain (source: http://s2.lemde.fr/image/2012/11/15/534x267/1791311_3_9077_un-moine-bouddhiste-tibetain-a-tongren-le_4b06e7a4bd6231b676bd05edfdff4a84.jpg)

Dans la conception tibétaine, la maladie naît, entre autres choses, d’un déséquilibre entre les éléments composant le corps de l’être humain et son état psychique. Ce déséquilibre est dû aux trois poisons que sont l’avidité, la haine et l’ignorance. Le médecin ne soigne pas seulement la maladie, mais la personne dans son ensemble, selon une approche holistique. Son rôle est d’aider le patient à rétablir l’équilibre par un changement de style de vie ou d’alimentation, ou par la prise de médicaments.

Le bouddhisme peut être une aide pour le malade, mais les remèdes se basent sur des substances, pas sur la foi. Le 80% des composants des médicaments sert à combattre la maladie, et le 20% à rendre la thérapie supportable.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents