Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Connaître la chiropractique ou la chiropraxie

Publié par Risque Sanitaire France sur 26 Novembre 2016, 14:15pm

Catégories : #culture de la vitalité

Photo d'un massage d'un chiropracteur (source: http://www.chiropracteur-lorient.fr/files/images/resized/IMG_glxrt7xr.jpg)

Photo d'un massage d'un chiropracteur (source: http://www.chiropracteur-lorient.fr/files/images/resized/IMG_glxrt7xr.jpg)

Source : Wikipedia

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Chiropratique

 

La chiropratique (du grec χείρ kheir « main », et πρᾶξις práxis « exécution, action » ; prononcer kiro-pratique) ou chiropraxie est une pratique manuelle non conventionnelle qui vise à la prévention, au diagnostic, au traitement des troubles de l’appareil locomoteur, de la colonne vertébrale, des membres inférieurs et supérieurs, et de leurs effets néfastes sur la santé humaine.

Selon l'association française de chiropratique (AFC) et la société franco-européenne de chiropratique (SOFEC), la chiropratique consiste en la prévention, le diagnostic, et le traitement des pathologies mécaniques, réelles ou supposées, de l’appareil neuro-musculo-squelettique, en particulier du rachis, et de leurs conséquences. Les thérapeutiques sont conservatrices, principalement manuelles. La colonne vertébrale et le bassin sont au centre du diagnostic et de la thérapeutique.

Le chiropraticien est un praticien de premier contact ; les patients consultent directement. Dans les pays où la chiropratique est reconnue, le diplôme de docteur en chiropratique (DC) lui confère la possibilité de procéder au diagnostic et au traitement des pathologies et des différentes atteintes qui relèvent de sa compétence.

L'ajustement chiropratique consiste en l'application, avec la main, d'une pression ponctuelle qui peut être forcée ou non, c’est-à-dire une impulsion précise, non traumatisante et codifiée, sur un segment ostéoarticulaire selon une technique dite HVLA : haute vélocité, faible amplitude. La différence entre l'ajustement chiropratique et d'autres formes de manipulations vertébrales est la très grande spécificité de la technique, c'est-à-dire que l'impulsion est appliquée sur un seul segment selon un vecteur donné. On dit alors qu'il s'agit d'une manipulation vertébrale à court bras de levier. La précision est sa première caractéristique.

La majorité des chiropraticiens a également recours à des instruments pour réaliser leurs ajustements (ex. : la technique Activator, ou de la technique Petitbon) ou à des tables de manipulation multi-articulées (technique Thompson ou Chiropractic Biophysics). Les chiropraticiens pratiquant une technique dite de Flexion/Distraction segmentaire (COX) utilise une table très spécialisée, afin de traiter particulièrement la pathologie discale.

Le Docteur en chiropratique peut également utiliser des méthodes dites complémentaires comme les ultrasons, la cryothérapie, l'électrothérapie, etc.

Dans de nombreux cas, le chiropraticien prescrira des exercices qui aideraient à faciliter le retour du patient à ses activités de la vie quotidienne.

La prise en charge du chiropraticien, ne se résume pas qu'à la pathologie vertébrale commune ou articulaire périphérique, mais également s'intéresse aux pathologies dites « de tissus mous » (ex. : tendinopathie de l'épaule, épicondylite, myoaponévrosite plantaire, etc.).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents