Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Connaître la luminothérapie

Publié par Risque Sanitaire France sur 24 Novembre 2016, 21:18pm

Catégories : #culture de la vitalité

Photo de l'ensoileillement (source: http://img.fac.pmdstatic.net/fit/http.3A.2F.2Fwww.2Efemmeactuelle.2Efr.2Fvar.2Ffemmeactuelle.2Fstorage.2Fimages.2Fsante.2Fnews-sante.2Fluminotherapie-efficace-depression-25430.2F13746555-1-fre-FR.2Fla-luminotherapie-efficace-contre-la-depression.2Ejpg/748x372/crop-from/center/la-luminotherapie-efficace-contre-la-depression.jpeg)

Photo de l'ensoileillement (source: http://img.fac.pmdstatic.net/fit/http.3A.2F.2Fwww.2Efemmeactuelle.2Efr.2Fvar.2Ffemmeactuelle.2Fstorage.2Fimages.2Fsante.2Fnews-sante.2Fluminotherapie-efficace-depression-25430.2F13746555-1-fre-FR.2Fla-luminotherapie-efficace-contre-la-depression.2Ejpg/748x372/crop-from/center/la-luminotherapie-efficace-contre-la-depression.jpeg)

Source : wikipedia

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Luminoth%C3%A9rapie

 

La luminothérapie est un traitement psychiatrique proposé pour la dépression et l'insomnie. Elle consiste à exposer les yeux à une lumière d'intensité et de spectre lumineux spécifique proche de la lumière solaire.

Les recherches montrent que le métabolisme de la mélatonine (hormone du sommeil) est déréglé chez les personnes souffrant de dépression saisonnière.

Chez ces individus, il est observé un taux de mélatonine particulièrement élevé durant le jour. Ceci expliquant la fatigue durant la journée. La stimulation, le matin, des cellules ganglionnaires de la rétine (photorécepteurs non-imageants) permet de bloquer la transformation de la sérotonine en mélatonine durant le jour et donc la sécrétion de la mélatonine par l'épiphyse (glande pinéale).

De plus, il y a une « reprogrammation » de l'horloge biologique permettant une sécrétion normale de la mélatonine la nuit en fonction des phases du sommeil.

Par son inhibition de la sécrétion de mélatonine, la lumière permet un réveil amélioré et une meilleure vigilance. Elle régule l'horloge biologique et améliore la synchronisation des rythmes biologiques : ce qui entraînera une meilleure forme et une meilleure énergie vitale. Elle stimule les régions de la base du cerveau et augmente le niveau de sérotonine (neurotransmetteur) qui a un effet antidépresseur et régulateur de l'appétit.

La dépression saisonnière, ou blues de l'hiver, se caractérise par des symptômes dits "atypiques" puisqu'ils sont différents de ceux d'une dépression standard. Ainsi, la personne a davantage le goût de manger (féculents et sucre) et de dormir. Une baisse d'énergie et des symptômes cognitifs (culpabilité, dévalorisation, etc.) et une perte d'intérêt pour les activités antérieures peuvent également être présents. Habituellement, les gens présentent ces symptômes dès le mois d'août et ce, jusqu'au mois d'avril. Lorsque ces symptômes affectent significativement les activités quotidiennes de la personne, au point de ne plus aller travailler par exemple, il est alors question de dépression saisonnière hivernale, qui touche environ 3 % de la population. Si les symptômes sont plus modérés, il sera alors question de "déprime hivernale" ou de "blues de l'hiver", qui affecte environ 20 % de la population. Les femmes seraient plus touchées que les hommes. Selon des médecins américains, la lumière constitue un traitement de premier choix pour soigner ce type d'affection et présente l'avantage d'éviter les effets secondaires des médicaments. La dépression saisonnière est plus connue sous le nom de TAS (trouble affectif saisonnier).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents