Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Connaître le kamasutra

Publié par Risque Sanitaire France sur 24 Novembre 2016, 20:43pm

Catégories : #culture de la vitalité

Photo d'un temple hindou (source: http://a395.idata.over-blog.com/600x450/3/59/14/32/Inde/Khajuraho-Varanasi/Khajuraho--sculpture-kama-sutra-2.jpg)

Photo d'un temple hindou (source: http://a395.idata.over-blog.com/600x450/3/59/14/32/Inde/Khajuraho-Varanasi/Khajuraho--sculpture-kama-sutra-2.jpg)

Source : wikipedia

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Kamasutra

 

Le Kamasutra (du sanskrit कामसूत्र Kāmasūtra, composé de काम Kama, « le désir », et de सूत्र sutra, « l’aphorisme », soit littéralement « les aphorismes du désir ») est un recueil indien traitant des diverses activités de ce que recouvre l'expression « vie privée » aujourd'hui, écrit entre les vie et viie siècles, attribué à Vatsyayana. Faisant partie du Kamashastra réunissant des ouvrages indiens spécialisés dans les arts amoureux et les pratiques sexuelles, ce recueil destiné aux classes aisées ne contient des illustrations qu'à partir d'éditions du xvie siècle, notamment pour celle de l'empereur moghol illettré Jalâluddin Muhammad Akbar.

Le Kamasutra apporte des informations sur la vie privée dans l'Inde ancienne. Il évoque successivement « les trois buts de la vie », « les conseils de bon sens », « le comportement du citadin » (नागरकवृत्त Nagaraka vritta)", « le choix d'une épouse » (कन्यासम्प्रयुक्त Kanyasamprayukta), « les devoirs et privilèges de l'épouse » (भार्या अधिकारिक Bharya Adhikarika), « les courtisanes » et « les méthodes occultes » (औपनिषदिक Aupanishadika) en plus de toutes les pratiques plus directement liées à la sexualité (सम्प्रयोग Samprayoga).

Comme tous les textes de l'Inde ancienne, l'ouvrage peut être également lu comme une allégorie de l'union (yoga) au Divin.

Souvent richement illustré de miniatures, il prodigue des conseils de séduction pour une vie harmonieuse dans le couple, notamment au travers de positions sexuelles (bien que les 64 positions aient fait la popularité de l'ouvrage, elles ne constituent toutefois qu'un chapitre du livre à proprement parler), destiné à l'origine à l'aristocratie indienne.

La Jayamangala (जयमंगला) est un commentaire de l'ouvrage composé par Yashodhara.

Le Kamasutra, qui n'est donc pas seulement consacré à la sexualité humaine, traite également d'un mode de vie qu'une personne cultivée se devait de connaître. Il aborde par exemple l'usage de la musique, la nourriture, les parfums...

À l'origine, le Kamasutra était essentiellement destiné aux hommes et aux courtisanes. Cependant, le livre donne aussi des conseils à toutes les femmes et aux couples et indique que les hommes n'étaient pas tenus à la seule pénétration dans le rapport sexuel, mais devaient aussi maîtriser les baisers, les caresses, les morsures et les griffures. Il décrit un certain nombre de positions, mais également le comportement à tenir par les partenaires pour laisser ensuite place à leur imagination.

Le but de l'ouvrage, d'où la série des positions sexuelles proposées, est de permettre la communion mentale au même titre que physique ; ainsi est-il écrit :

« Lors de l'acte sexuel, si les pensées des deux partenaires sont différentes, c'est comme s'il y avait l'union de deux cadavres. »

— Kama-Sutra

Le puritanisme plus récent de l'Inde contraste beaucoup avec la liberté décrite dans cet ouvrage.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents