Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Connaître le Yoga

Publié par Risque Sanitaire France sur 24 Novembre 2016, 21:11pm

Catégories : #culture de la vitalité

Photo d'un yogi (source: http://www.iainclaridge.co.uk/blog/wp-content/uploads/2012/09/yogi.jpg)

Photo d'un yogi (source: http://www.iainclaridge.co.uk/blog/wp-content/uploads/2012/09/yogi.jpg)

Source : wikipedia

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Yoga

 

Le yoga (sanskrit devanāgarī : योग ; « union, joug, méthode», « mise au repos ») est l'une des six écoles orthodoxes de la philosophie indienne āstika dont le but est la libération (moksha) du cycle des renaissances (samsara) engendré par le karma individuel. C'est une discipline visant, par la méditation, l'ascèse morale et les exercices corporels, à réaliser l'unification de l'être humain dans ses aspects physique, psychique et spirituel.

Le mot yoga se retrouve dans le Rig-Véda dont la composition remonte entre le xve siècle av. J.-C. et xe siècle av. J.-C.. Il. Ce n'est qu'à partir de certaines Upanishads tardives, telle que la Shvetashvatara-upanishad qu'il est mentionné. C'est entre le iie siècle av. J.-C. et le ve siècle que Patañjali codifie la philosophie du yoga en rédigeant les Yoga Sūtra, texte de référence et synthèse de toutes les théories existantes.

Les quatre voies (mārga) traditionnelles majeures de yoga sont le jnana-yoga, bhakti-yoga, karma-yoga et raja-yoga.

Cette suite de 195 aphorismes des Yoga sutra fut codifiée aux environs du IIe siècle av. J.-C. par Patañjali. Ils traitent de l'univers intérieur de l'homme et des moyens à mettre en œuvre pour se libérer de la nescience (अविद्या avidyā) entraînant la souffrance. Les Yoga Sūtra codifient la pratique du yoga en quatre chapitres :

Chapitre I, De l'unification : Samâdhi pāda.

Le premier sutra "Et maintenant voici l’enseignement du yoga" est interprété par les commentateurs comme faisant allusion à la chaîne de transmission maître-disciple. Ce chapitre définit tout de suite l'objectif du yoga qui n'est pas sans surprendre les occidentaux habitués à ne connaitre que la pratique des âsana (postures) : pour Patañjali, il s'agit d'une cessation de l'agitation du mental qui stimule la souffrance et la confusion de l'égo pris pour le Soi. Puis il indique les obstacles et les moyens pour les vaincre : finalement, il présente un modèle, et décrit les différents stades du samâdhi.

Chapitre II, Du cheminement : sādhana pāda.

Ce chapitre expose les causes de la souffrance et propose la discrimination comme moyen d'en sortir. Pour développer la discrimination, l'observance simultanée des huit directions de l'ashtanga yoga constitue les fondements de la pratique du yoga.

1- yama : pratiquer les devoirs moraux élémentaires envers les autres comme envers soi-même.

2- niyama : se discipliner et se mesurer dans la pratique quotidienne.

3- āsana : se tenir tranquille de façon stable ; Patañjali ne parle à aucun moment de position particulière ni assis ni debout.

4- Prāṇāyāma : devenir conscient de la respiration ; Patañjali ne détaille aucun Prāṇāyāma, et ne parle jamais de contrôle du souffle.

5- pratyāhāra : savoir séparer la perception sensorielle de l'objet perçu.

Ces cinq aṅga (membres) constituent les bases du hatha-yoga.

Chapitre III, Des pouvoirs : vibhûti pāda.

Description des trois derniers anga :

6- dhāraṇā : concentration, garder l'esprit concentré, fixé sur un point.

7- dhyāna : méditation profonde, fixer toute la saisie sensorielle au cœur de l'objet perçu.

8- samādhi : contemplation profonde, percevoir les objets et événements hors de toute projection personnelle.

Puis ce chapitre évoque l'accès aux pouvoirs merveilleux (siddhi), et avertit que la quête de ces pouvoirs peut devenir une entrave.

Chapitre IV, De l'émancipation : Kaivalaya pāda.

Exposé du Karma et de la dualité, puis de la dualité vers l'unité. C'est une reprise approfondie de tous les thèmes déjà exposés vers le détachement ultime qui mène à la liberté.

Le yoga est l'un des six points de vue (darśana) des philosophies indiennes āstika (qui reconnaissent l'autorité du veda). Ils fonctionnent par paires : nyāya et vaiśeṣika, sāṃkhya et yoga, mīmāṃsā et vedānta. Ces darśana sont considérés comme essentiels pour obtenir une vue complète de la réalité. C'est en effet la juxtaposition de ces six voies de la connaissance qui permettrait de saisir l'ensemble « comme nous regardons une statue sous des angles différents avant de pouvoir nous en former une idée d'ensemble ».

Au Sāṃkhya, système dualiste et athée, le yoga emprunte de nombreux éléments théoriques dont : le Puruṣa, la Prakṛti et les guṇa.

« Celui qui demeure dans le champ de l'ignorance, est victime des cinq obstacles que sont l'ignorance, l'ego, l'attachement tout autant matériel qu’à ses propres idées, la répulsion et la peur de la mort. ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents