Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Connaître les diverses intérêts pour l’homme des arts martiaux

Publié par Risque Sanitaire France sur 26 Novembre 2016, 13:53pm

Catégories : #culture de la vitalité

Photo de pratiquants d'arts martiaux (source: http://www.nipponconnection.fr/wp-content/uploads/2015/11/arts-martiaux-japonais.jpg)

Photo de pratiquants d'arts martiaux (source: http://www.nipponconnection.fr/wp-content/uploads/2015/11/arts-martiaux-japonais.jpg)

Source : Wikipedia

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Arts_martiaux_chinois#Wushu

 

Le wushu est un art martial externe qui considère le corps comme un solide. Le but principal du coup est donc de briser ce solide. Pour ce faire, le pratiquant devra durcir les zones de frappe de son corps, mais aussi durcir ses points faibles en prévision des coups qu'il recevra. Pour cela, la plupart des styles dispose de techniques de renforcement prenant des noms divers dans leur application, comme la « chemise de fer ». Ces méthodes de renforcement et de revitalisation interne sont appelées Qi Gong, c'est-à-dire travail sur le souffle, l'énergie vitale.

La notion de qi ou chi (), le souffle ou force vitale prétendue animer tous les êtres vivants, est abordée dans la plupart des arts martiaux chinois. Les styles internes (neijia) sont réputés pour l'utiliser de manière différente des styles externes. Le qi d'une personne peut être amélioré et renforcé à travers la pratique régulière de divers exercices mentaux et physiques, connus comme qi gong. Bien que le qi gong ne soit pas un art martial, il est souvent intégré aux arts martiaux chinois traditionnels, et vise l'entrainement et l'amélioration des capacités internes du pratiquant.

 

L'usage du souffle qi est envisagé de nombreuses manières : il peut servir par exemple à soigner d'autres personnes ou soi-même, d'après les enseignements du qi gong médical. Certains styles enseignent que le qi peut être concentré à certains points de son propre corps pour améliorer une attaque, ou bien que les attaques doivent viser certains points vitaux (dim mak) liés à la circulation du qi.

L’intérêt de la posture dans les arts martiaux est multiple :

  • Renforcer les muscles, os et articulations des jambes (et même le reste du corps) afin de frapper et d’être frappé sans blessure.
  • Permettre des déplacements rapides dans toutes les directions, en exposant le moins possible ses points vitaux.
  • Mettre le corps dans des positions optimales pour enchaîner les techniques offensives et défensives.
  • Forger la volonté en tenant longtemps la même posture.

Comme dans tous les arts martiaux, la respiration est primordiale dans le wushu. Suivant les écoles ou philosophies (bouddhiste ou taoïste par exemple), les façons de respirer peuvent être différentes, mais toutes s'accordent cependant sur l'importance de la respiration ventrale et sur l'importance de souffler en frappant et en bloquant (pouvant différer des théories de certains arts internes). Certaines écoles insistent sur l'importance, en combat, d'écouter la respiration de l'adversaire, afin de le frapper lorsqu'il inspire. Ces mêmes styles recommandent aux combattants de masquer leur propre respiration. D'autres styles au contraire insistent sur l'importance de libérer son qi' avec le plus de violence et donc de bruit possible, à l'instar du karate.

Certains exercices de respiration permettent en outre aux pratiquants de renforcer leurs organes internes (poumons, cœur, etc.).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents