Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Connaitre le tummo ou toumo

Publié par Risque Sanitaire France sur 27 Décembre 2016, 22:31pm

Catégories : #culture de la vitalité

Photo de personnes en exercice de méditation (source: http://positivr.fr/wp-content/uploads/2014/10/shaolin02.jpg)

Photo de personnes en exercice de méditation (source: http://positivr.fr/wp-content/uploads/2014/10/shaolin02.jpg)

Source : Wikipedia

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Toumo

 

Le toumo ou tummo (« chaleur, feu intérieur » en tibétain ; Wylie : gtum-mo ; sanskrit : caṇḍālī) est une pratique tantrique enseignée par le yogi Naropa qui permet de repousser les limites de résistance au froid.

Faisant partie des six yogas de Naropa, le tummo préparerait le corps et ses canaux pour la pratique de la chaleur interne. Pratique physique que l’on fait tout en retenant le souffle d'une façon particulière, celui-ci permettrait à celui qui en fait usage de pouvoir générer un "feu intérieur" qui brûlerait tous les chakras.

Le toumo utilise des techniques de yoga tibétain de respiration, visualisation de syllabes, et récitation de mantra. Mal effectuée, cette pratique peut mener à de graves troubles de santé.

 

Soumises à des tests pratiqués par une équipe de chercheurs, des religieuses tibétaines ont ainsi prouvé qu’en pratiquant cette méthode de relaxation, la température de leur corps pouvait être augmentée de quelques degrés Celsius dans le but de favoriser leur système immunitaire. Parvenant à augmenter la température de leur corps afin de la faire passer de 37° à 38,33°, les nonnes tibétaines parvenaient ainsi à aider au renforcement de leur système immunitaire souvent mis à rude épreuve par les froids hivers passés dans les montagnes tibétaines.

 

Plusieurs études ont été réalisées et ont démontré l'augmentation de la température du corps grâce à la pratique de tummo :

  • En 1982 une étude par Herbert Benson et des confrères, réalisée sur des moines bouddhistes à Dharamsala en Inde, a montré qu'ils étaient capables d'augmenter la température de leurs doigts de mains et de pieds de 8,3°C.
  • En 2002 une expérience réalisée en Normandie aurait montré qu'un moine bouddhiste pratiquant le toumo produit suffisamment de chaleur pour sécher, dans une chambre froide, un linge froid et humide posé sur ses épaules.
  • En 2013, une étude par Maria Kozhevnikov et des confrères analyse l'augmentation de la température du corps en fonction du type de pratique (respiration et visualisation).

Le français Maurice Daubard est connu pour pratiquer en public le toumo.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents