Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Connaître le Yi jing ou livre des mutations

Publié par Risque Sanitaire France sur 2 Décembre 2016, 22:09pm

Catégories : #culture de la vitalité

Image de la conception du Yi jing (source: https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=794x10000:format=jpg/path/sbe08a41b1fc21ea7/image/i185d5c9dc4ea84f7/version/1456757740/image.jpg)

Image de la conception du Yi jing (source: https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=794x10000:format=jpg/path/sbe08a41b1fc21ea7/image/i185d5c9dc4ea84f7/version/1456757740/image.jpg)

Source : Chine informations

Lien : http://chine.in/guide/jing-livre-des-mutations_1322.html

 

Le Yi Jing 易经 (yì jīng), également orthographié Yi King, est un livre chinois dont le titre est traduit par "Livre des mutations" ou "Classique des changements".

Axé sur les signes dits binaires, il est généralement utilisé dans la pratique divinatoire. Le système est également surnommé "Zhou Yi".

L'avènement du Yi Jing remonte au premier millénaire à l'ère des Zhou, entre -1027,-256 av J.-C. Celui-ci est prédisposé à une place de choix, incontestablement importante dans le cours de l'histoire de la pensée en Chine. Sa nature n'est autre que d'apporter un éclaircissement sur l'évolution du monde. Parmi la panoplie des divers recueils chinois, le Yi Jing représente le tout premier des cinq classiques et constitue le plus vieux texte chinois. Il est entre autre, le résultat ingénieux d'un projet conceptuel et universel des plus sophistiqués. Par suite, valsant entre une dualité opposant le Yin et le Yang, il subdivise avec constance cette concomitance. C'est alors que le Yi Jing parvient à l'enchaînement des 64 figures pouvant traduire l'ensemble des modifications éventuelles.

Le Yi King comporte un anneau de cercle qui est considéré comme un disque semblable à un tourbillon symbolique adoptant une configuration en S interne liant et divisant à la fois le Yin et le Yang. Cette conformation prend forme non pas à la base centrale mais en périphérie et survient de la confrontation entre des déplacements radicalement contraires. Les deux entités sont indissociables l'une de l'autre mais aussi distinctes, étant dans la foulée additionnelles, rivales et contradictoires. Dans l'ensemble, l'emblème du Yi Jing est donc une effigie d'ordre, d'équilibre, tout en portant une pensée tournoyante et le précepte de la contradiction.

La consultation du Yi Jing se réalise par le biais des trigrammes et hexagrammes analysées trait par trait. Les hexagrammes d'un côté représentent des effigies centrées sur la jonction entre six traits pouvant adopter chacun l'une de ces figures : le trait plein, le Yang ou le trait redoublé, le Yin. Ces formes sont elles-mêmes partagées en deux types : le trait naissant et le trait mutant. Bien plus tard, chaque hexagramme a été simplifié par l'ajout d'un commentaire présentant des signaux sur l'aptitude de l'état en question.

Les huit trigrammes ou huit "bagua", "figures de divination", sont indéniablement à l'origine du Yi Jing.

La combinaison des trigrammes donne 64 hexagrammes. Ces hexagrammes sont le fruit de l'assemblage de deux trigrammes.

La lecture du Yi Jing représente une tradition antique très particulière, coutume qui a perduré au travers des siècles et les millénaires, et cette constance suppose la pérennité des questionnements, intemporels, sans néanmoins assurer la véracité des réparties apportées. Bien au contraire, cette pluralité des réponses donne continuellement au lecteur l'impression de pouvoir reposer sa question, d'énumérer quelques précisions, et de ce fait, de réajuster son opinion au texte, dans la traduction qu'il en aura retiré.

Le Yi Jing propose une représentation spécifique de la carte du monde, telle que celle-ci essayera de mettre en exergue à la fois la nature, ses variations, les populations, leurs rapports, eux-mêmes sujets à transformation. La composition de l'écrit est simplifiée avec  huit éléments de base, et assez complexe, soixante-quatre variations, avec six nuances supplémentaires, traits ou variantes, à l'intérieur de chaque variation.

Le Yi Jing avance des indications précieuses sur les caractéristiques présentes du monde tel qu'on le voit et de ses transformations envisageables, en occupant la fonction d'un oracle que l'on consulterait antérieurement à une prise de décision sur un sujet épineux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents