Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Connaître les bienfaits du caisson d’isolation sensorielle

Publié par Risque Sanitaire France sur 14 Janvier 2017, 13:43pm

Catégories : #culture de la vitalité

Photo d'un caisson d'isolation sensorielle (source: http://media.rtl.fr/cache/fNC3Zi9COeCJ5xbNih8G9Q/795v530-0/online/image/2016/0530/7783437993_38ff780085cc94aa9d460c8c8d1fad17.jpg)

Photo d'un caisson d'isolation sensorielle (source: http://media.rtl.fr/cache/fNC3Zi9COeCJ5xbNih8G9Q/795v530-0/online/image/2016/0530/7783437993_38ff780085cc94aa9d460c8c8d1fad17.jpg)

Source : wikipedia

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Caisson_d'isolation_sensorielle

 

Un caisson d'isolation sensorielle ou caisson de privation sensorielle est une sorte de cocon clos dans lequel on s'allonge pour flotter dans une solution de sulfate de magnésium (sel d'Epsom) à la température du corps. Aucun stimulus extérieur ne vient solliciter les sens : pas de lumière, pas de son, et une disparition de la sensation de pesanteur.

On utilise davantage aujourd'hui l'expression caisson de flottaison.

John Cunningham Lilly, chercheur au National Institute of Mental Health, a développé les premiers caissons en 1954 dans le cadre de ses travaux sur la conscience. Alors que les premières recherches à l'Université McGill avaient conclu à la nécessité de l'organisme d'être soumis à des stimulations (puisque la plupart des sujets n'avaient pas pu tenir dans des conditions d'isolation sensorielle plus de deux ou trois jours), John Cunningham Lilly concluait au contraire que le caisson accroissait l'expérience sensorielle sans intervention extérieure. Lilly, qui fit le test lui-même, évoquait un niveau de relaxation profond à l'instar d'une méditation.

Dans les années 1980, au pic de l'engouement pour cet appareil, aux États-Unis, plusieurs centaines de personnes disposaient d'un « tank » (caisson) à leur domicile, et quelques milliers allaient dans les salons pour les pratiquer. Greg Jacobs, un joueur de football américain, déclara à cette époque avoir retrouvé son « coup de pied perdu » en pratiquant de longues heures le caisson d'isolation : « Je m’entraîne mentalement, je visualise mon tir et perfectionne ma technique. Flotter dans le vide me permet d’atteindre un niveau de concentration total. Maintenant, quand je rentre dans le stade, et que je frappe la balle, je le fais en état d’auto-suggestion ».

Dans les caissons actuels, on utilise une solution de sel d'Epsom qui permet à l'utilisateur de flotter. Les oreilles sont couvertes, le sens auditif est donc réduit en particulier lorsque l'on utilise des bouchons d'oreilles. En outre, les caissons se trouvent dans des pièces au silence total.

La sensation tactile disparaît également en l'absence de vêtement et car la température de l'eau est maintenue autour de 36° C et celle de l'air à 25° C. Aucune odeur extérieure ne vient stimuler l'odorat surtout si l'eau est traitée sans chlorine.

Les traitements à base de chlorine, bromine et péroxyde dans les caissons commerciaux sont répandus et sécurisés. Il y a un doute sur l'inocuité du traitement à base d'ozone en raison du volume réduit et fermé, pour cette raison, le peroxyde d'hydrogène est cité par les professionnels comme étant un agent d'assainissement plus sûr.

Les études sur les effets de la flottaison (et non simplement de l'isolation sensorielle) ont commencé aux États-Unis à l'Ohio State University. Elles ont démontré entre autres que la flottaison développait la créativité des musiciens de Jazz, améliorait la précision des archers, aidait à se concentrer et à évacuer son stress avant les examens académiques.

La thérapie par flottaison est le fait de flotter dans un caisson d'isolation sensorielle rempli d'eau salée environnant les 35,5°. C'est la température de l'eau qui permet à la chaleur du corps de se conserver sans avoir besoin d'effort musculaire. La position à l'intérieur du caisson permettent aux muscles de se relâcher complètement, car portés par l'eau. Contrairement au fait d'être allongé sur un lit, où les pressions sur le corps peuvent empêcher le sang de bien circuler et qui nécessite de se réajuster (mouvements nocturnes), la flottaison permet une détente profonde sans la pression du poids sur corps. Dans le caisson de flottaison, l'utilisateur peut rester des heures sans avoir besoin d'ajuster sa posture.

La tendance naturelle du corps en état de flottaison à température correcte est de dilater les vaisseaux sanguins, réduisant la pression sanguine et améliorant la circulation. L'activité du cerveau associée à l'utilisation des muscles posturaux est réduite au minimum.

Pendant cet état de flottaison, des endorphines naturelles sont libérées, occasionnant une réduction de la douleur. La circulation du système lymphatique est accélérée ainsi que le nettoyage de l'acide lactique dans les muscles.

On dit qu'il n'y a pas de « thérapeute par flottaison » cependant, il est indispensable qu'il y ait quelqu'un pour instruire les utilisateurs sur les conditions d'utilisations et les effets de la flottaison ainsi qu'une personne pour maintenir l'équipement en état et veiller à la sureté de cet équipement.

La thérapie par flottaison peut être associée à d'autres thérapies incluant un thérapeute comme le massage, le coaching, la sophrologie ou l'hypnose eriksonienne.

Cette thérapie a été développée à la suite des recherches effectuées par son créateur John C. Lilly bien que celui-ci était davantage intéressé par les effets de l'isolation sensorielle sur le cerveau humain. Elle peut être utilisée en complément à d'autres méthodes de soin. Il s'agit d'une méthode de soin holistique où l'apaisement du corps crée l'apaisement de l'esprit.

Une session de flottaison thérapeutique dure en général une heure. Il est commun de ressentir une légère sensation de piqûre sur les petites blessures du corps (coupures de rasage, bouton), mais ces sensations disparaissent après quelques minutes et elles peuvent être évitées avec l'application de vaseline au préalable. Des petits picotements dans le corps, similaires à ceux ressentis en début de méditation assise peuvent également apparaître. Les dernières 20 minutes sont souvent le moment de transition entre le rythme bêta ou alpha au rythme thêta de l'activité cérébrale, qui est l'état apparaissant juste avant l'endormissement et au réveil. L'avantage du caisson est que l'utilisateur peut profiter de cet état thêta sans risquer de s'endormir. Plus l'utilisateur s'y est habitué et plus longue est sa durée.

Les utilisateurs des premiers caissons ont ressenti l'effet relaxation sur leur santé: réduction du stress, des douleurs musculaires, de l'insomnie et du décalage horaire. Avec ces retours ainsi que les expériences scientifiques menées sur les effets des caissons d'isolation sensorielle, la production de caissons de flottaison s'est développée et des centres de flottaison ont vu le jour à partir des années 1980.

On peut méditer, observer sa respiration, ses pensées, on peut réciter des phrases positives, on peut utiliser des méditations guidées, des visualisations, des programmes d'auto-hypnose (pour arrêter de fumer par exemple), des programmes pédagogiques, etc. Le principe de la flottaison active repose sur le fait que, lorsque le corps est complètement détendu, l'esprit devient beaucoup plus réceptif aux informations extérieures qui s'inscrivent dans le subconscient. On parle d'hypersuggestibilité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents