Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Savoir comment comprendre et développer des sentiments durables dans l’union entre l’homme et la femme selon la philosophie chinoise

Publié par Risque Sanitaire France sur 25 Janvier 2017, 14:51pm

Catégories : #culture de la vitalité

Dessin d'une relation sexuelle (source: http://www.bibliotrutt.eu/artman2/uploads/1/N.16-28-ter.jpg)

Dessin d'une relation sexuelle (source: http://www.bibliotrutt.eu/artman2/uploads/1/N.16-28-ter.jpg)

Source : Le sublime discours de la fille candide

Lien : http://lartdelunique.hautetfort.com/archive/2009/03/17/le-sublime-discours-de-la-fille-candide.html

 

On obtient des sentiments durables de son ou sa partenaire quand, dans l’union entre l’homme et la femme, on recourt à des méthodes de renforcement de la vigueur, de consolidation de l’essence séminale et d’absorption du souffle, aussi bien qu’aux principes des massages et du guidage, ainsi qu’au renouveau du primordial par retour à la base, sans oublier l’affermissement de la tige en pénétration profonde.

L’homme doit tenir compte de l’état émotionnel de la femme tout en protégeant avec fermeté le trésor de son propre corps.

En règle générale, si l’homme veut sonder les sentiments intimes de la femme, l’homme doit commencer par provoquer son intérêt en lançant des plaisanteries et stimuler ses sentiments par une gestuelle des pieds et des mains.

 

Voici également un extrait des conseils de Sou-Nu, qui fut la plus célèbre des initiatrices de l'empereur Houang-Ti (environ 3000 avant JC) et qui expliquait en détails les réactions de la femme et ce que l'homme doit faire pour la conduire à l'orgasme. Sou Nu décrit 5 réactions typiques : « Si la femme désire l'union, l'homme voit sa respiration se modifier. Si elle désire qu'il la pénètre, ses narines se dilatent et sa bouche s'entrouvre. Si elle désire que monte la marée du Yin, son corps frémit et elle le serre étroitement. Si elle aspire ardemment à être tout à fait satisfaite, elle transpire abondamment. Si son désir a été comblé, son corps se détend et elle a les yeux clos comme si elle dormait profondément. »

Les taoïstes considéraient également que le sexe était un excellent moyen pour entretenir sa santé. Ainsi le « Classique de la Fille simple », ouvrage taoïste, préconisait aux hommes de faire l'amour avec des femmes sans éjaculer afin de capter leur Yin et faire remonter l'énergie vitale du sexe au cerveau, pour régénérer l'organisme. Cela était en concordance avec le but des adeptes du taoïsme, de nourrir l'essence vitale et prolonger la vie. La masturbation masculine était ainsi condamnée car elle amoindrissait les forces vitales, ce qui provoquait la perte des dents et le blanchiment des cheveux.

 

Depuis l'antiquité, les artistes chinois se sont attachés à créer et à reproduire de très nombreux symboles picturaux.

Concernant la sexualité, aux époques où celle-ci fut victime de la censure, ce symbolisme fut utilisé pour évoquer l'interdit.

Ce qui ne pouvait être écrit ou dit continua à être transmis d'une manière très subtile échappant aux censeurs qui, la plupart du temps, étaient des occupants, donc considérés comme des barbares. Ce symbolisme graphique se base, notamment, sur des homophones...

le nom d'une fleur peut, par exemple, représenter un tout autre caractère chinois, lequel n'est pas sans signification. Il s'agit, en quelque sorte, d'un code connu des seuls initiés capable de décrypter un message plus ou moins subtil et qui échappe au profane et plus encore à l'occidental.

En un mot comme en cent, un simple vase très sympathique et certainement décoratif peut tout à fait se transformer, pour celui qui connaît les symboles employés, en un message très cru...sinon pornographique dans le sens occidental du terme. Généralement ces motifs décoratifs comportent plusieurs éléments constitutifs permettant de construire une définition précise.

Si une pivoine seule représente simplement la féminité, une pivoine jaune (Wang Hua Nu) (jeune fille vierge) butinée par un papillon (jeune homme libertin) est une invite très directe.

Si la pivoine est en bouton la jeune fille souhaite simplement être courtisée.

Si la pivoine est ouverte (cœur de fleur = xin hua = sexe féminin) c'est qu'elle souhaite que cela aboutisse rapidement ! Le message se lit " attirer le papillon (Hu Die : jeune homme avenant et amoureux) avec le cœur de fleur ".

Ce qui est beaucoup plus direct qu'il n'y paraît Anguille (Shan) : désigne le pénis masculin.Une anguille jaune (Wang Shan) est un homosexuel. "Brouillard de nuage "(Yun Wu) : petit corsage ou soutien-gorge avenant. " Cœur de fleur" (Xin Hua) (fleur ouverte, notamment pivoine rouge ou jaune) : sexe féminin "Canards mandarins" (Yuan Yang) : l'une des trente positions classiques. " canards mandarins dans la rosée " : couple d'amants non mariés. " manger des cerises sous l'arbre "(Ying Tao Shu): faire l'amour "Fleurs de prunier dans un vase d'or" (Yin Ping Mei) : titre d'un roman considéré comme érotique: invitation à l'acte sexuel ou au marivaudage. " jouer avec du jade " (Nong Yu) : faire l'amour ; " flute de jade " (Xiao Yu) : fellation ; " manipuler du jade " (Pin Yu) : cunnilingus ; " tige de jade " (Jeou Yu) : pénis ; " bouton de jade " (Pao Yu) : clitoris ; " perles de jade " (Changzu Yu) : sécrétions ; " porte de jade " (Men Yu) : vagin... " livres jaunes " (Wang Shu) : littérature érotique."Films jaunes" (Wang Ying) : films érotiques... "Lanterne rouge" (Hong Deng) : lupanar. Lanterne rouge et papillon : club très masculin "Licorne (Qin Lin)" l'une des trente positions classique " chasser le lièvre " rechercher un partenaire masculin ; "Lièvre femelle "(Yin Tu) : saphisme "Lotus (He) et poisson (Yu) " comme une jeune fille et un jeune homme " Lotus rouge (Hong He) : sexe féminin Martin pêcheur (Fei Cui) : l'une des trente positions classiques ; "martin pêcheur tenant dans son bec un poisson" : relation homosexuelle. "Nuages et pluie" (Yun Yu) : faire l'amour " Jeux des nuages et de la pluie " (Yun Yu Shi) : accouplement. "Parfum de miel " (abeilles et fleurs) (Xiang Mi) : jouir "Pies (Xi) avec bambou (zhu) et prunier" (Mei) : Homme (bambou) et femme (prunier) prenant du plaisir ensemble (deux pies). Printemps (Chun) " Images de printemps " (Chun Hua) : images érotiques ; " Palais du printemps " (Chun Gong) : accessoires et objets érotiques par extension film érotique. "rose noire" (Qiang Wei) : poils pubiens ; " filles-roses " ( Hong Niang) : prostituées.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents