Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Connaître la géobiologie

Publié par Risque Sanitaire France sur 5 Février 2017, 14:48pm

Catégories : #culture de la vitalité

Photo d'un temple (source: http://www.christinelessard.com/files/7313/4279/1530/geobio1.jpg)

Photo d'un temple (source: http://www.christinelessard.com/files/7313/4279/1530/geobio1.jpg)

Source : wikipedia

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9obiologie_(radiesth%C3%A9sie)

 

La géobiologie est la discipline qui prétend traiter des relations de l'environnement, des constructions et du mode de vie avec le vivant , de l'ensemble des influences de l'environnement sur le vivant, et notamment des ondes liées aux champs magnétiques et électriques, courants d'eau souterrains, réseaux dit « géobiologiques », failles géologiques, etc. Étymologiquement, il s'agit d'une association de la racine géo (la terre) et biologie (l'étude de tout ce qui est vivant).

Elle se distingue nettement de son homonyme, la géobiologie scientifique, branche de la paléontologie liée à l'histoire naturelle.

Pour les géobiologues, à chaque métal présent dans le sous-sol de la terre correspondrait un réseau particulier formant un maillage plus ou moins large Le réseau qui a le plus de notoriété est connu sous le nom de réseau Hartmann, qui correspond au nickel. D'autres réseaux portent aussi le nom de leurs découvreur modernes : le réseau Curry (diagonal) qui correspond au fer, le réseau Peyré qui correspond à l'or, le réseau Palm pour le cuivre, le réseau Wissman correspondant à l'aluminium, etc. Les réseaux les plus utilisés par les bâtisseurs qui seraient adeptes de la géobiologie sont le Hartmann et le Curry car ce sont les deux réseaux que l'on percevrait le plus facilement.

Selon Stéphane Cardineaux, des bâtisseurs du passé ont utilisé des croisements de lignes positives triples et quadruples pour implanter leurs lieux de culte et les modifications des réseaux telluriques pratiqués durant des millénaires cessent aux alentours de 1350.

Un carré magique serait une grille énergétique tridimensionnelle cubique formée de 27 cubes, délimités par des lignes Hartmann. Les carrés magiques auraient été créés pour marquer certains hauts lieux énergétiques. La dimension des cases varierait entre 50 cm et 1 m de côté. Par rapport au bâtiment, un carré magique est toujours situé devant l'entrée principale. Chaque case est colorée d'une couleur différente, visible seulement par un clairvoyant. Les cases recentreraient le corps éthérique et rééquilibrerait les chakras.

Le carré magique est un déclencheur d'énergie comme un interrupteur . Le carré magique commande l'arrivée des flux dans les tubes magiques.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents