Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Connaître le personnage type

Publié par Risque Sanitaire France sur 25 Février 2017, 15:41pm

Catégories : #culture de la vitalité

Image de Superman (source: http://static.srcdn.com/wp-content/uploads/batman-v-superman-henry-cavill3.jpg)

Image de Superman (source: http://static.srcdn.com/wp-content/uploads/batman-v-superman-henry-cavill3.jpg)

Source : wikipedia

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Personnage_type

 

Le personnage type constitue un cliché et un modèle pour créer des personnages fictionnels dans l'activité de scénarisation.

Leur fonction première, liée à la culture populaire, opposée au développement de personnages plus complexes dans les dramaturgies destinés au public de l'élite (ex: Phèdre), a été détournée et banalisée à la suite de l'avènement de la culture de masse.

L'emploi de personnages type dans les représentations des produits de la culture de masse a un attrait fédérateur : les rôles sont implicitement évoqués par le stéréotype auquel s'identifie le personnage joué. Afin d'attirer le plus grand nombre de spectateurs, les scénaristes de films à grand budget qui ne sont pas concernés par les films d'auteur ont donc tout intérêt à faire appel aux idées reçues contenues dans les interactions entre ces personnages fictifs stéréotypés.

Une succession de personnages types, parfaitement compatible avec la diffusion sous forme de consommation de masse de ces produits calibrés tout au long de la chaîne de promotion. Le glamour et les paillettes des starlettes y contribue, afin de rendre exceptionnel ce qui n'est que la nouvelle déclinaison du banal.

L'identification du spectateur, quelle que soit son origine culturelle, est immédiate lorsqu'il voit les images d'un héros vaillant luttant dans un déchaînement de violence contre un génie du mal, à la rescousse d'une demoiselle en détresse retenue en captivité.

Une répétition de ces clichés peut évoquer l'ennui, mais peut inversement réjouir un certain public avide de kitsch ou mettre plus à l'aise un spectateur en territoire inconnu.

Héros

  • Le prince charmant, homme de toutes les qualités qui est l'incarnation de ce dont rêvent toutes les femmes et qui arrive pour en sauver une par amour et romantisme (le vrai romantisme n'a en fait rien à voir avec ce côté fleur bleue) ;
  • Un justicier mystérieux errant dans le Far West qui est un as de la gâchette ;
  • Le détective privé qui doit et peut résoudre les affaires face auxquelles la police est impuissante ;
  • Un agent secret viril et séducteur tiré à quatre épingles qui multiplie les conquêtes féminines et collectionne les gadgets les plus sophistiqués. Il est souvent inspiré de James Bond ;
  • Un valeureux superhéros à la musculature sculptée, habillé d'un costume moulant bariolé, et parfois suivi d'un jeune adjoint qui sert de faire-valoir. Il est souvent inspiré de Superman et/ou de Batman ;
  • L'apprenti champion, qui malgré sa faiblesse dans un sport ou une autre discipline, a de la passion et beaucoup de potentiel, ce qui le mène éventuellement vers la victoire malgré tous les défis ;
  • Le voyou au grand cœur, jeune homme faiseur de troubles qui malgré son allure violente et dangereuse a un fond noble et sensible ;
  • Le compagnon de héros, ami proche qui suit le héros et l'aide, sans cependant le dépasser en importance ou stature ;

Dans certains cas, le compagnon de héros est un faire-valoir.

  • Le bon samaritain, qui est prêt à se mettre en danger pour faire le bien autour de lui, parfois contre la volonté des autres ;

Méchants

  • Le vieux pirate, avec sa jambe de bois et son perroquet très bavard (voire trop) ;
  • Le savant fou, homme de science capable de créer des choses hors du commun, mais hélas souvent irresponsable et surexcité par ce qu'il fait ;
  • Le génie du mal, se servant de son intelligence pour créer des plans qu'il croit suffisamment efficaces pour contrecarrer le héros et/ou dominer le monde ;
  • Le méchant crétin : plus bête que méchant, il se fait toujours ridiculiser par les héros à la fin de l'histoire.
  • Le Seigneur des Ténèbres ; personnification du mal, il pratique souvent la magie noire, adore l'enfer et l'ombre et veut obtenir le pouvoir ultime afin de régner sur tout et mettre fin au bonheur (dualité manichéenne) ;
  • Le mage noir (ou le sorcier) qui utilise ses sortilèges contre les héros.
  • Le caïd, enfant ou adolescent qui se sert de sa force physique et de ses camarades qui le suivent pour exploiter plus faible que lui ;
  • Le tueur en série masqué qui sévit dans un campus d'étudiants, tuant de préférence de jolies jeunes filles naïves, doté d'une force incroyable et d'une résistance lui permettant de survivre à toute blessure normalement mortelle. Une autre variante : il opère discrètement dans l'ombre, assassine ses victimes d'une manière spéciale qui est sa signature et défie la police de le retrouver ;
  • Le clown maléfique qui, au lieu d'être farceur et sympathique, est un psychopathe diabolique qui sème la terreur avec sa nature sadique et imprévisible, exploitant l'incongruité de l'apparition d'un clown hors contexte ;
  • le pantin psychopathe (ex. : Saw) ;
  • Le robot géant venu d'une autre galaxie et doté de pouvoir surnaturels ;
  • Le mauvais fiancé, homme physiquement ou mentalement laid que l'héroïne est forcée d'épouser, souvent par la volonté de ses parents, mais le héros interviendra pour la sauver de la situation ;
  • La marâtre, dans les contes de fées, la marâtre est en général présentée comme une mauvaise belle-mère (voire une méchante belle-mère comme dans Blanche-Neige ou Cendrillon). Par extension et de par la signification péjorative du suffixe français -âtre (comme dans noirâtre), marâtre est devenu synonyme de mauvaise mère, y compris pour désigner la mère biologique.

Femmes

  • La demoiselle en détresse, jolie femme réduite à l'impuissance que le - héros doit sauver ;
  • La dernière survivante, jeune femme qui survit à la fin d'une histoire aux autres personnages après la fin du méchant ;
  • La prostituée au grand cœur mais qui est condamnée à assouvir le plaisir égoïste des hommes ;
  • La guerrière amazone, femme qui est séduisante par sa force, son caractère bien trempé et son indépendance ;
  • La femme fatale, femme séductrice qui mène le héros à sa perte ;
  • Le garçon manqué, personne du sexe féminin qui adopte plusieurs attitudes considérées comme masculines ;
  • La fille populaire, qui, belle, à la mode, condescendante, a une horde d'admiratrices (et admirateurs) à ses genoux dans le lycée ;
  • La fille studieuse, qui se préoccupe plus de ses études que de sa popularité ;
  • Le trio féminin, où trois personnes de sexe féminin trainent ensemble et sont très différentes, au moins par la couleur de leurs cheveux ;
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents