Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Connaître les signes du Zodiaque

Publié par Risque Sanitaire France sur 13 Mars 2017, 22:19pm

Catégories : #culture de la vitalité

Photo des constellations astrologiques (source: http://astrologie-audemany.com/img/astrologie.jpg)

Photo des constellations astrologiques (source: http://astrologie-audemany.com/img/astrologie.jpg)

Source : wikipedia

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Signe_du_Zodiaque

 

Les Signes du Zodiaque sont au nombre de 12. Ils sont censés correspondre à douze modèles de personnalité caractéristiques. Ce sont, dans l'ordre, le Bélier, le Taureau, les Gémeaux, le Cancer, le Lion, la Vierge, la Balance, le Scorpion, le Sagittaire, le Capricorne, le Verseau et les Poissons.

Dans ce qu'on appelle l'astrologie tropicale (l'astrologie des journaux), ce sont douze secteurs de l'écliptique de 30° chacun comptés à partir du point vernal. Lorsque le Soleil traverse un de ces secteurs, on dit que la personne est née sous le Signe en question. Ainsi, être né sous le signe du Bélier, c'est (selon l'astrologie tropicale) être né entre le 21 mars et le 20 avril, quand le Soleil se situait entre 0° et 30° sur le cercle des signes (l'écliptique). Ce cercle est celui qui passe au milieu du zodiaque, qui n'est autre que la « voie de circulation » des planètes du système solaire.

L'astrologie sidérale, contrairement à l'astrologie tropicale classique et fixe (telle qu'elle était aux alentours de l'an 150 apr. J.-C. par Ptolémée), se repère par rapport aux constellations actuelles et aux étoiles. Pour cette forme d'astrologie, il est nécessaire de tenir compte de l'effet de la précession des équinoxes, qui fait dériver le point vernal d'un degré tous les 72 ans (et donc, décale sensiblement le calendrier lié aux étoiles d'un jour tous les 72 ans). Ce changement progressif conduit à un cycle de 26 000 ans, à l'issue duquel les constellations retrouvent leur place initiale (au mouvement propre des étoiles près). Par conséquent, l'astrologie sidérale a toujours besoin du zodiaque de l'astrologie tropicale (fixe) comme « maître-étalon ».

Pour déterminer le signe dans lequel se trouve la Lune ou une planète, il est nécessaire de recourir à une éphéméride, ou à un programme informatique spécialisé en astronomie. De tels programmes permettent de calculer rapidement un horoscope, ce qui permet à l'astrologue de se consacrer à l'interprétation astrologique plutôt qu'au calcul.

Selon l'historien de l'astrologie Jacques Halbronn, le découpage en 12 est indissociable du calendrier soli-lunaire tout comme le fait de commencer le zodiaque par le signe ou la constellation du Bélier. Selon lui, la théorie des aspects (trigones des éléments feu, terre, air et eau) suffisait à découper tout cycle astrologique, à partir des conjonctions se faisant entre une planète et les 4 étoiles fixes dites royales (les quatre étoiles royales sont Aldébaran, Régulus, Antarès et Fomalhaut –nom perse-, étoiles relativement brillantes situées approximativement aux quatre points cardinaux), ce qui ne posait aucun problème au regard de la précession des équinoxes puisque cela ne dépendait aucunement des saisons.

Si une majorité d'astrologues, qu'ils soient sidéraux ou tropicaux, sont d'accord pour diviser le zodiaque en 12 signes de taille égale, donc de durée similaire (30 jours, plus ou moins un), en réalité les constellations diffèrent par leur taille. Ainsi le soleil est réellement dans l'alignement de la constellation du Scorpion pendant 9 jours, tandis qu'elle l'est sur 37 jours devant celle du Poisson (pour prendre les extrêmes). Certains astrologues ne se contentant pas de s'appuyer sur le passage actuel du soleil devant les constellations adapté pour 12 parties égales (i.e. date sidérale) considèrent donc qu'il faut définir la taille des signes proportionnellement à l'étendue réelle des constellations dans le ciel (i.e. date astronomique, bien que la 13e constellation d'Ophiuchus ne soit pas prise en compte).

 

En astrologie, on distingue les signes de feu (Bélier, Lion, Sagittaire), les signes de terre (Taureau, Vierge, Capricorne), les signes d'air (Gémeaux, Balance, Verseau) et les signes d'eau (Cancer, Scorpion, Poissons).

À l'intérieur de chaque élément (feu créateur, terre matérielle, air intellectuel, eau émotive), on distingue trois variantes:

  • énergie d'impulsion ou cardinale (par exemple le signe de la Balance pour l'élément Air),
  • énergie de conservation ou fixe (le signe du Verseau pour l'Air),
  • énergie de distribution ou mutable (le signe des Gémeaux pour l'Air).

Les Signes cardinaux débutent les saisons (dans l'hémisphère Nord: Balance pour l'automne, période des vendanges; Capricorne pour l'hiver, période de la neige; Bélier pour le printemps, période de la germination; Cancer pour l'été, période des moissons), les Signes mutables les achèvent (dans l'hémisphère Nord: Sagittaire pour l'automne, Poissons pour l'hiver, Gémeaux pour le printemps, Vierge pour l'été), et les Signes fixes sont au milieu de la saison (dans l'hémisphère Nord: Scorpion pour l'automne, période des brumes et des brouillards; Verseau pour l'hiver, période des pluies; Taureau pour le printemps, période de l'épanouissement des fleurs; Lion pour l'été, période des chaleurs).

L'air attise le feu et l'eau féconde la terre, d'où la complémentarité du Bélier avec la Balance, du Taureau avec le Scorpion, des Gémeaux avec le Sagittaire, du Cancer avec le Capricorne, du Lion avec le Verseau, et de la Vierge avec les Poissons.

SIGNE

Bélier

Balance

Mots-clés

commencement
action
violence

jugement
conciliation
non-violence

SIGNE

Taureau

Scorpion

Mots-clés

construction
enracinement

démolition
révolte

SIGNE

Gémeaux

Sagittaire

Mots-clés

dispersion
versatilité

expansion
principe

SIGNE

Cancer

Capricorne

Mots-clés

foyer
enfantement

ambition sociale
austérité

SIGNE

Lion

Verseau

Mots-clés

œuvre d'un seul
vedettariat

œuvre pour tous
fraternité

SIGNE

Vierge

Poissons

Mots-clés

infiniment petit
sens critique
univers du travail

infiniment grand
réceptivité
passivité

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents