Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Savoir que l’urbanisation anarchique conduit à un risque d’inondation très élevé, exemple du cas de la Chine

Publié par Risque Sanitaire France sur 6 Mai 2017, 07:28am

Catégories : #risques sanitaires

Photo d'une inondation (source: http://s1.lemde.fr/image/2016/06/02/0x0/4930860_6_07f0_le-club-de-canoe-kayak-de-nemours_206bf4cea3c1bd788f4de27e6deba5a6.jpg)

Photo d'une inondation (source: http://s1.lemde.fr/image/2016/06/02/0x0/4930860_6_07f0_le-club-de-canoe-kayak-de-nemours_206bf4cea3c1bd788f4de27e6deba5a6.jpg)

Source : extraits du livre « la Chine en eau profonde », de Sylvie Bermann

 

L’urbanisation accélérée a conduit à négliger la possibilité d’inondations en Chine du Nord, où il pleut que pendant l’été. Les routes ont été imperméabilisées sans procédé d’écoulement des eaux. Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur Pékin à l’été 2013 ont fait 37 morts, par noyade. Des voitures se sont enfoncées dans l’eau sous les ponts, des rues se sont transformées en rivières, des maisons dans les zones les plus pauvres se sont effondrées. Les aéroports et les gares ont été fermés. La ville était paralysée. C’étaient certes les plus fortes précipitations depuis six cents ans mais les internautes ont une fois de plus réagi en se demandant pourquoi la cité interdite, construite au XVe siècle, avait prévu un système performant d’écoulement des eaux la mettant à l’abri des inondations et pas le Pékin moderne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents