Comprendre les risques sanitaires

Comprendre les risques sanitaires

Aide à l'anticipation face à l'incertitude des risques sanitaires avec Risque Sanitaire France


Connaître l’ennéagramme

Publié par Risque Sanitaire France sur 10 Juillet 2017, 11:48am

Catégories : #culture de la vitalité

Image d'un enneagramme (source: http://stari-rh.com/wp-content/uploads/2014/03/Logo-Enneagramme.png)

Image d'un enneagramme (source: http://stari-rh.com/wp-content/uploads/2014/03/Logo-Enneagramme.png)

Source : wikipedia

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Enn%C3%A9agramme

 

L'ennéagramme est une représentation de l'homme et de l'univers. Elle s'est diffusée comme une méthode de développement personnel (alors appelé « ennéagramme des neuf types de personnalité ») au travers de divers auteurs à partir des années 1970 aux États-Unis dans le courant de la psychologie humaniste.

L'origine de l'ennéagramme reste floue et diverses thèses plus ou moins étayées ont vu le jour à ce sujet. De son côté, Oscar Ichazo, nie l'origine soufie et affirme que la source principale de l'ennéagramme est la Kabbale.

L'ennéagramme est constitué de :

  • un cercle ;
  • un triangle équilatéral inscrit dans le cercle, dont un sommet est en haut, plein nord, coïncidant avec le point 9 (les autres sommets sont donc en 6 et 3).
  • neuf points équidistants sur sa circonférence, numérotés de 9 (pôle Nord) à 1, en descendant, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre ;

Ce tracé produit les trois symboles : le cercle, le triangle équilatéral, l’ennéade. S’y ajoute un hexagone croisé tracé d’un seul trait, symétrique par rapport à l’axe vertical. Cet hexagone est également inscrit dans le cercle. Il joint les six points ne correspondant pas aux sommets du triangle.

L'expression ennéagramme des types de personnalités désigne parfois plus spécifiquement les méthodes développées à partir des années 1970 principalement par Oscar Ichazo et Claudio Naranjo. Il s'agit d'une typologie décrivant neuf types (ou ennéatypes) et correspondant à neuf motivations fondamentales, elles-mêmes liées à neuf évitements fondamentaux. Les neuf types peuvent être représentés sur une figure géométrique par neuf points inscrits dans un cercle.

Selon ses promoteurs, et contrairement à d’autres systèmes psychologiques, l’ennéagramme ne décrit pas des comportements, mais des motivations sous-jacentes qui vont provoquer des comportements chez les individus. Chaque type de l’ennéagramme (on parle aussi d’ennéatype) est piloté par une compulsion d’évitement. C’est-à-dire qu’il cherche à tout prix, et de manière souvent inconsciente, à éviter une chose particulière. Dans cette compréhension, il n'y aurait donc pas de bons ou de mauvais types. C'est l'équidistance des neuf points sur le cercle (voir symbole de l'ennéagramme) qui illustre cette idée d'égalité entre les types.

L'Ennéagramme a pour base l'idée que tout être humain dispose de trois formes d'intelligence. Le mot centre est utilisé pour bien marquer que chacun de ces trois modes de fonctionnement a un rôle particulier et des objectifs propres. Il y a donc trois centres et chaque centre a trois ennéatypes qui ont tendance à le préférer en cas de conflit intérieur:

 

  • Le centre instinctif, qui préfère l'action, composé des ennéatypes 8, 9 et 1.
  • Le centre émotionnel, qui préfère l'utilisation de ses sentiments, composé des ennéatypes 2, 3 et 4.
  • Le centre mental, qui préfère la compréhension et la réflexion, composé des ennéatypes 5, 6 et 7.

Dans chacun de ces centres on constate un ennéatype qui extériorise l'aspect principal de son centre, un autre qui l'intériorise et enfin celui du "milieu" pour chacun des centres qui tend à vouloir faire les 2, mais qui a du mal à y arriver. Ce milieu est chaque fois l'ennéatype qui se trouve sur le triangle équilatéral de l'ennéagramme.

Chaque type de l’ennéagramme (on parle aussi d’"ennéatypes") est piloté par une compulsion d’évitement, c’est-à-dire que chaque ennéatype cherche à tout prix, et de manière souvent inconsciente, à éviter certaines situations. De la même manière, chaque ennéatype est mû par une motivation propre, un objectif vers lequel il tend naturellement, c'est ce pourquoi il veut être reconnu.

Ennéatype / Compulsion d'évitement / Motivation principale

L’ennéatype 1 / éviter la colère / être reconnu pour la qualité de ce qu'il fait

L’ennéatype 2 / éviter de reconnaître ses propres / être reconnu pour son engagement auprès des autres

L’ennéatype 3 / éviter les échecs / être reconnu pour ses réussites

L’ennéatype 4 / éviter la banalité / être reconnu pour sa différence

L’ennéatype 5 / éviter le vide intérieur / être reconnu pour ses connaissances

L’ennéatype 6 / éviter la déviance / être reconnu pour sa droiture

L’ennéatype 7 / éviter la souffrance / être reconnu pour sa joie de vivre

L’ennéatype 8 / éviter la faiblesse / être reconnu pour sa force

L’ennéatype 9 / éviter les conflits / être paisible intérieurement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents